Chroniques·Policier/Thriller

Un(e)secte de Maxime Chattam.

Et si tous les insectes du monde se mettaient soudainement à communiquer entre eux ? À s’organiser ? Nous ne survivrions pas plus de quelques jours.

Entre un crime spectaculaire et la disparition inexpliquée d’une jeune femme, les chemins du détective Aticus Gore et de la privée Kat Kordell vont s’entremêler. Et les confronter à une vérité effrayante.

Des montagnes de Los Angeles aux bas-fonds de New York, un thriller implacable et documenté qui va vous démanger.

Auteur : Maxime Chattam

Édition : Albin Michel

Genre : Thriller, Secte, Enquêtes, Meutres, Policiers…

Quand en janvier, tu fais des châteaux de sable pieds nus au bord de la mer….
Une de ses merveilleuses journées, celle qui compte et pourtant si simple, un ciel bleu, une balade, les cris et rires des enfants qui se mettent du sable partout.

Ce sont ces moments qui vous ressource et qui compte tellement !

Et bien sûr, un livre dont j’ai lu la fin au bord de mer ! Un(e)secte, une lecture commune, pour débuter avec cet auteur que je ne connaissais que par sa saga Autre -Monde.

Mon avis :

C’est avec un prologue a donner des sueurs froides aux entomophobiques et dans une atmosphère effrayante que Maxime Chattam nous ouvre son roman. Mais rassurez-vous les premières pages passés, seuls quelques frissons ou grattages incontrolés vous resteront .

Atticus Gore ( un personnage que j’ai particulièrement apprécié) inspecteur de police pas très renommée dans son unité, qui après un meurtre étrange va mener une enquête semée d’embûches et d’étrangetés…

Kate Kordell détective privé va être embauché pour retrouver une jeune femme, mais ses recherches vont lui faire découvrir quelques choses d’autres…

C’est dans une immersion totale, que nous entrons dans cette intrigue labyrinthique où chaque détail est donné au compte goutte. On avance à petits pas, en attendant de savoir ou va nous mener l’auteur. Pour finalement nous retrouver au centre de ce même labyrinthe et découvrir le double sens de ce titre.

Malheureusement, l’auteur m’a perdu avec sa fin digne des grands films hollywoodien trop facile, trop rapide, alors que tout le long il nous a entrainé dans un rythme lent…

J’imagine que le but rechercher était de parfaire la réalité avec un tyran bien connu, que je ne citerai pas pour ne pas vous spoiler, mais cela aurait pu être amené autrement à mon sens .

Bref, une bonne lecture quand même car si on enlève cette fin, tout le reste était génial.

Je vous souhaite une très bonne lecture.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s